Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 17:43

Deux mois d'absence, plein de travail donc pas beaucoup de temps, mais le projet suit tranquillement son cours.

 

J'alterne entre la fabrication d'éléments de décor plutôt  'neutres', pour remplir, et la fabrication d'éléments précis dont on a besoin dans le scenario.

 

Et donc, malins que nous sommes, nous avons imaginé une scène qui nécessite des centaines de repliques de la petite danseuse mécanique.

On s'était bien dit en l'écrivant que ça necessiterai un certain temps de travail... et ben voilà je suis en plein dedans !

Moulage en silicone, et tirage en resine acrylique... puis retirage, retirage retirage..............  puis peinture à la chaine...

J'estime qu'il nous en faut au moins une centaine ! pour le moment j'en ai une petite quarantaine plus ou moins réussies (celle au premier plan est l'originale).

 

poupees 4

 

J'utilise 4 moules en silicone.

Pour celui de gauche, j'ai moulé classiquement la danseuse en deux parties grâce à un talon en plastiline. Il n'est pas tout à fait étanche car j'ai bêtement creusé des sillons d'évacuation jusqu'au bord du moule, du coup il a tendance à fuire sur les côtés. C'est quand même celui qui donne les meilleurs résultats.

Pour celui de droite, j'ai coulé le silicone en masse sur la danseuse, puis je suis venu découper au scalpel pour retrouver le plan de joint. C'est relativement hasardeux et sur les 3 moules que j'ai fait ainsi,  2 me posent des problêmes lors du démoulage (le tirage est difficle à dégager car il est inclus dans certaines parties du moule).

 

Bon, tout ça n'est pas très propre, bulles dans les moules, parfois dans les tirages, mais avec une petite armature en fil de fer, quelques retouches, et une bon coup de peinture, ça va aller.

 

poupees 1poupees 2

 

 

Quelques autres éléments.

 

Une armoire :

armoire 2

armoire 3

armoire 4

 

Elle est fabriquée en feuilles et baguette de balsa+ quelques vieux bouts de cagette.

 

armoire 1

 

 

Toujours dans l'ameublement, un bureau et une estrade :

 

bureau 1

bureau 2

bureau 3

 

Hop, et re-du meuble. Pour celui là en fait, je suis parti d'une armoire de maison de poupée que ma douce m'a ramenée d'une brocante (l'élement du haut sur la photo, je ne l'ai pas modifié, juste poncée).

L'echelle est un peu trop petite pour la garder en armoire, donc j'essaye d'en faire une sorte de buffet en rajoutant l'élément du bas. Je ne sais pas bien ce que ça va donner (là c'est en cours)

 

buffet 2

 

 

 

Et un vélo qui est la réplique ri-gou-reu-se-ment exacte du velo de notre grand Fred national, notre célébrité locale  (s'il passe par là, il se reconnaitra, à défaut de reconnaitre son vélo ! )

velo du fred

 

++

Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 10:11

Peu de disponibilités ces derniers mois, beaucoup de boulot professionnel qui ne m'a laissé que quelques maigres week-ends pour avancer un peu.

Mais ça y est, j'ai un peu de temps devant moi, et je peux enfin terminer ce que j'avais en route, et attaquer les nouveaux éléments réclamés par le scénario (terminé, au passage)

 

Et tout d'abord, un lustre pour la pièce du bas :

 

lustre 1

set D 7

lustre-4.jpg

lustre 3

 

Les pampilles sont des perles, que j'ai trouvé sur un site-mine-d'or. Des tonnes de perles, de petits éléments imitation bronze ou metal vieilli, plus ou moins finements ciselés... il faut juste prévoir des heures pour passer commande tellement il y a de choix...

La structure est en fil d'aluminium et en bois,  des clous de tapissiers pour les coupelles... Les photos sont un peu sombres, mais il y a pas mal de détails sur la colonne centrale (justement à base de ces petits elements en bronze dont je parlais plus haut).

Le fil des pampilles est un fil de cuivre hyper fin (0.20mm, trouvé également sur le site) que j'ai du torsader pour fixer les perles. C'est ce qui explique le côté raide de certains pendants (du coup, c'est animable image image). Ce fil est vraiment terrible, son echelle est parfaite et je commence à l'utiliser un peu partout...

Le tout est patiné avec ma patine vert de gris (y compris certains brillants).

 

Sur l'une des photos, on aperçoit un radiateur. Celui là, on peut dire qu'il m'a fait m'arracher les cheveux, et encore, ça n'est qu'une maquette en mousse peinte.

Il faut que j'essaye de le mouler pour en sortir plusieurs et obtenir une texture plus proche de la fonte. Mais vu le temps que j'y ai déjà passé et les tests pas concluants du tout que j'ai fais, je le laisse un peu de côté, histoire de ne pas m"épuiser sur ce détail.

 

 


 

J'ai complétement refabriqué les 6 fenêtres de la pièce. Les précédentes étaient très grossières, sans poignées etc.

Voici les nouvelles.

set D 5-copie-1

set D 6

 

La poignée est également une perle que j'ai limée à moitié, collée sur un clou. La plaque est en bois, et il y a une petite rondelle et des tous petits clous pour donner un peu de détail.

Elles sont montées sur des toutes petites charnières qui me permettent de les ouvrir et de les fermer (bon... par contre, niveau isolation, je ne veux même pas voir le DPE !!)

Les volets sont fixés par l'extérieur, j'ai dû doubler l'épaisseur du mur pour être un peu réaliste.

 


 

Grosse modification sur la structure du décor : jusqu'à présent, les pans de murs étaient plus ou moins placés en équilibre les uns contre les autres, maintenus en place par le plafond. C'était en attendant mieux, car cela se révelait très très branlant. Tellement branlant que tout s'est pété la g...e un soir, façon chateau de cartes  (sans trop de casse heureusement, seul le landau a un peu souffert).

Donc, j'ai tout démonté pour fabriquer une sorte de "cage porteuse" en bois, que l'on apercoit ici (les tasseaux en bois)

 

set D 8

set D 9

 

L'avantage, c'est que c'est du solide, et que je peux enlever un élément de mur ou même tout un pan de mur sans toucher aux autres ni au plafonds.

(mmmh... je sais, je ne suis pas très économe sur les équerres en métal... )

 


 

Et enfin pour finir, ce que je fais en ce moment : des vieilles cages à oiseau. Premier élément demandé spécifiquement par le scénario, il m'en faut une tripotée, peut être une dizaine.

Elles sont en cours

cages 4

cages 2

cages 3

cages 1

 

Elles sont faites à partir d'un treillis métallique découpé et plié, les petits barreaux sont des petits bouts de fil de fer, collés...un par un...

J'aurai aimé qu'elles soient un peu plus "droites", mais vu l'échelle il va falloir que je me contente de ça sous peine d'y passer des semaines (bon, et puis après tout, elles sont vieilles ces cages !)

Il me reste quand même du travail de peinture, et de patine rouille à faire.

 

Voilà pour ce bien long article, c'était histoire de rattraper le retard !

Bye

G

Repost 0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 18:05

Quelques photos du dernier décor sur lequel je travaille depuis pas mal de temps.

Une grande pièce, tout en bas, à l'origine...

Pour le coup, je me suis fait un peu dépasser par la taille de la pièce. Le nombre des élements (les fenêtres, les volets, les parquets, les moulures identiques etc.) impose un travail qui commence à devenir fastidieux car très, très répétitif !

Mais j'y suis presque.

Il manque encore 2 pans de mur aux extrémités de la pièce, et un paquet de petits accessoires qui vont donner du détail (poignées, lampes...)

Ensuite viendra le travail plus abstrait sur la structure du fond.

 

Les photos sont faites à différents stades en cours de travail, sans vraie lumière avec des éléments manquants

( et elles sont  un peu aidées par le réétalonnage)

 

set D 1

set D 2

set D 3b

set D 4b

 

 

 

set D 5set D 6

Un peu de making off :

Les parquets sont faits de fines plaques de médium surelevées, recouvertes de petits batonnets de bois disposés en chevrons et collés (au début avec du double face : cata, avec l'eau de la peinture, le bois s'est dilaté et les lattes ont sautées par endroits. Du coup je suis passé à la ni clou ni vis... c'est du solide !)

Les murs sont en polystyrène extrudé. Les moulures sont des baguettes de décoration en provenance directe de mon casto local.

 

set D 7set D 8

Pour les parties rectangulaires en creux sous les fenêtres, j'ai découpé la mousse le plus précisemment possible (au cutter, pas évident) puis je les ai enfoncées pour créer le relief. J'ai rajouté des petites baguettes pour masquer les découpes un peu moches.

La partie supérieure du mur (où sont les fenêtres) est un peu arrière pour faire ressortir la partie basse et donner l'impression d'un placage.

 

 

set D 9set D 10

Les fenêtres sont faites de deux plaques de carton mousse autour d'une feuille de plastique rigide. Je les ai creusées un peu pour donner un peu de texture. Je pense qu'elles manquent un peu de précision, et il va peut être falloir que j'en refasse une très précise si je veux faire des gros plans.

Depuis ces photos, je les ai peintes et j'ai rajouté les poignées et le système de verouillage.

 

set D 11Et enfin les volets (ici sans peinture non plus). Ils sont faits de deux plaques de carton dur. Les ailettes sont découpées sur leur longueur et pliées sur leur axe. Ca marche, mais pour faire les 12 volets... une journée !

 

Voilou, encore du boulot en perspective, mais ça touche à sa fin.

Et...c'est le dernier décor, promis 

Repost 0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 18:02

Eh oui paresseux, presque deux mois sans poster un article, au point qu'overblog a considéré mon blog  suffisemment abandonné pour y faire apparaître des bannières et pop-ups de pubs intempestifs. Mauvaise herbe.

Il est temps de defricher car en fait j'ai beaucoup travaillé sur le dernier décor !

 

Pour commencer, un petit accessoire que j'avais en tête depuis quelques temps : un landau abandonné dans le grenier.

 

Voilà la bestiole finie :

landau-08

 

Quelques images de la fabrication.

Je suis parti d'une photo dégottée sur un site d'enchères, que j'ai retouchée pour aplatir les perspectives, et gommer les roues et arrières plans.

landau-10

 

Puis je l'ai imprimée à l'echelle pour me servir de guide dans les proportions lors de la fabrication.

La caisse est faite en feuilles de balsa collées Celle du dessous est ceintrée.

Pour le 'chariot', j'ai utilisé des barres de laitons que j'ai courbées pour les grandes traverses.

Les roues et les ornements sont faits en barres d'alu courbées (j'ai eu trop de mal à courber autant les barres de laiton)

 

landau-01landau-03

landau-04

landau-05

landau-06

landau-09

 

Un peu de couture (mais je le referai peut-êttre car le tissu me plaît moyen) Peinture à l'acrylique, et patine rouillante sur le chariot.

Il manque encore les petites barres metalliques sur l'extérieur de la partie en tissu et l'attache à la caisse.

Et... oui, il roule... complétement de traviolle, mais il roule.

 

Voilà, à suivre très vite.

Repost 0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 20:45

Quelques nouvelles de l'évolution du projet car malgré ce long silence, les choses avancent.

 

J'ai enfin trouvé une trame, un fil pour l'histoire. Je m'attaque à présent au développement, ce qui devrait (re)prendre du temps.

 

En parallèle, un nouveau décor en cours de construction que je pourrai appeler 'les fondations'.

Il avance doucement car je le travaille comme une sorte de structure intuitive et abstraite d'assez grande taille, en bois de récup, et divers matériaux et objets inclus.

En voici quelques photos un peu 'volées', en fait ce sont des extraits de vidéos sans lumière (d'où le grain), avec un peu de réetalonnage. Le personnage (modelage temporaire en patamod) est sur la partie haute du décor.

Je ne peux pas trop en montrer plus pour le moment, il n'est pas terminé, et je vais essayer de garder un tantinet de mystère

 

set C 1

set C 2

set C 3

 

Et enfin un compo de test avec deux couches de vidéo l'une sur l'autre, et dont je me sert comme référence pour la construction.

 

set C 4

++

Repost 0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 07:01

Mise en place des cloisons intérieures. Sur les photos, c'est la configuration 'couloir', il manque encore  les cloisons de gauche et du fond que je ferai certainement en ramenant plus de bois.

 

 set B couloir 5

 set B couloir 6

 

J'ai à nouveau essayé de n'utiliser qu'une source de lumière intérieure. Cela donne des photos très sombres et des temps de pause trop longs pour l'anim (quasi 30"). Du coup la loupiotte est cramée. Il va sans doute falloir utiliser des spots pour tout déboucher.

 

 

Les suivantes sont faites au flash, un peu à l'arrache, ou fenêtre nons fermées avec beaucoup de lumière jour entrante. Ca donne quelque chose d'assez curieux, moins ambiance, mais assez réaliste. Par contre sur celles aux  flash la mise au point est battue et ça ramène un aspect miniature. A travailler..

 set B couloir 4

 set B couloir 1

 set B couloir 3

 set B couloir 2

 

 

La pièce. En configuration 'couloir', elle est trop petite pour cadrer autrement que depuis l'extérieur. Pour shooter, je déplacerai le mur de gauche pour doubler sa taille.

 set B couloir 7

 

 

 

Côté technique, j'ai essayé d'utiliser des plaques de carton plume plutôt que du polystyrène. J'étais un poil réticent car elles sont extrémement lisses, et je me demandais ce que ça donnerai pour ramener de la texture.

Finalement, ça marche plutôt bien, et c'est plutôt agréable à travailler.

Elles resistent très bien à l'eau, et la pellicule brillante peut se déchirer pour donner des effets de fissures intéressants, se creuser...

Par contre elles restent chères, quasiment 5.50 euros pour une plaque de 75x50x1 cm.

 

Mise en place des cloisons :

cloisons 1

 

Fissures, trous (et avant tout, un ponçage léger sur l'ensemble ce qui, je pense permet à la peinture de mieux tenir)

cloison 2

 

Inclusion des petites pièces de bois, de maillage métallique, puis peinture avec du brou de noix puis du blanc cassé acrylique tamponné à l'éponge, puis des lavis successifs pour foncer le tout.

cloison 3

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 18:57

Je me suis attaqué la semaine dernière à la dernière grosse partie : la toiture exérieure en zinc.

Il reste pas mal de détails et décos à ajouter (gouttières, salissures, d'autres cheminées, peut être une enseigne lumineuse...).

Quelques photos rapides du chantier, sans lumière.

 

zinc 1

zinc 2

 

Tous les élèments sont amovibles pour faciliter la prise de vue : il y a en fait trois plaques indépendantes, une en bas, une au niveau de la fenêtre, et une au dessus, ainsi que la partie effondrée (ci dessous, même si à priori j'éviterai de trop la bouger, celle là)

zinc 3

 

 

 

 

Il y a eu une première version que je n'ai pas gardée, où les plaques des zinc étaient disposées de manière plus chaotique, mais cela ressemblait plus à une vieille grange qu'à un bâtiment de ville :

zinc old 2

zinc old 1

 

Par contre, les salissures étaient assez intéressantes, je vais tâcher de retrouver les mêmes sur la version actuelle.

 

 

Pour les plaques de zinc, j'ai utilisé du cinéfoil, ou blackwarp. C'est une espèce de feuille noire, résistante à la chaleur, assez épaisse, que l'on utilise normalement sur les spots d'éclairages pour occulter tout ou partir du faisceau.

Elle se découpe simplement au ciseau, mais garde très bien la forme qu'on lui imprime.

 

A la base elle est noire, mais en la ponçant, elle perd une pellicule et laisse apparaitre des parties métalliques.

 

cinefoil 1cinefoil 2

 

 

Montage sur mes élements de charpentes (avec des restes de la version que je n'ai pas gardée en dessous)

cinefoil 3

 

(Un petit coup de bombe de blanc à la fin pour eclaircir un peu.)

 

 

 

De l'intérieur :

 

charpente 1

charpente 2

 

 

 

Il a fallu que je refabrique quelques éléments de la charpente et de murs qui manquaient  (dont le 'plafond'  en haut à droite de la dernière photo), ainsi que le haut des piliers.

Pour éviter de tout me recogner en bois, j'ai essayé d'utiliser le polystyrène extrudé pour faire un faux bois :

 

brut

bois mousse 1

 

peint, avec peinture  l'acrylique et brou de noix (vraiment terrible ce matériau !)

bois mousse 2

 

Le plafond, idem.

bois mousse 3

 

Voiloun la suite bientôt j'espère !

++

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 13:09

Pas beaucoup de nouvelles ces derniers temps sur le blog, pour cause de vacances, et de patinage.

J'avais en tête depuis pas mal de temps de fabriquer un piano droit pour le décor.

 

C'est chose faite, mais ça m'a pris au moins 4 fois plus de temps que prévu, simplement à cause des touches que je voulais animables, et pour lesquelles j'ai du m'y reprendre à trois fois...

 

Résultat ( avec divers éléments de décor en plus que j'ai récupérés ou fabriqués auparavant) :

 

set B piano 4

set B piano 6

set B piano 5


 

Au passage, niveau lumière, j'ai essayé de n'utiliser qu'une petite ampoule 6v, à gauche du cadre, sans ajout de spot, pour être en condition 'lumière réelle'. C'est intéressant mais il faut quand même pas mal d'étalonnage pour déboucher l'image de base.

 

Les étapes de fabrication du piano :

 

1/ La structure, en baguettes de samba, ou de balsa. Collées ou clouées.

La partie qui recevra le clavier est faite avec 3 petites plaques de balsa collées et biseautées à la dremel.

piano 1

 

2/ Placage des cloisons en samba, (c'est peut être plutôt une variante plus dure de balsa, je ne suis pas très sur, en tout cas, elles sont plus solides que de simples planches en balsa). Une couche de brou de noix, et ajout du couvercle en balsa cintré.

 

piano 3

 

3/ Pour courber le couvercle, j'ai donc cintré un planche de balsa souple.

Après quelques tatônnements, ça a fini par marcher. J'ai humidifé la planche de balsa souple, puis je l'ai laissée sécher, serrée et maintenue autour d'un tube en alu du bon diamètre.

 

piano cintrage 1bpiano cintrage 2

 

4/ Ajout des baguettes décoratives. Il y a deux épaisseurs, celle qui est peinte est une seule pièce de balsa découpée puis collée. Par dessus viennent s'ajouter des toutes petites baguettes, elles aussi collées.

J'ai commencé par tout fixer à la colle en bombe, mais au fur et à mesure des manipulations lors de la peinture, les baguettes tombaient les unes après les autres. La plupart sont donc recollées à la loctite.

Pour le design, j'avais en tête quelque chose de plus élaboré, mais la fragilité du balsa m'a vite dissuadé de trop complexifier !

 

piano 4

 

5/ La partie de plaisir, les touches !

Pour faire rapide, j'ai essayé de les faire de trois manières différentes :

- en carton mousse : recalé, les touches s'accrochent les unes dans les autres.

- en bois léger : recalé, même problême, les découpes n'étaient pas propre

- à partir de petites pinces à linge : le plus simple, l'idée de base qui marche à peu prés. Pas besoin de découpe car la taille est bonne, et elles sont rabotées sur les bords, ce qui évite les problêmes d'accroche.

Les touches ressemblent plus à des touches d'orgue que de piano. On va dire que c'est pas très grave (sans ça j'y serai encore :)

 

Donc, perçage sur le bord (imprécis, car bonne surprise, les pinces à linges n'ont pas toutes exactement la même taille !)

piano touches 1

 

Perçage également à l'arrière.

Toutes les touches sont enfilées sur une petite barre de métal assez rigide, et j'ajoute des fil de fer à l'arrière pour faire office de contrepoids

piano touches 2

 

Système monté, le clavier est légérement en suspension et le contrepoids maintient les touches en position haute. Lorsqu'on appuie légérement sur une touche, le fil de fer de la touche se lève, et la touche s'enfonce, puis retombe quand on relâche la pression.

Les petites aiguilles servent à éviter que les fils de fer se prennent les uns dans les autres (et graphiquement c'est assez joli)

L'alignement des touches est chaotique à cause du perçage imprécis, mais pareil, pas grave, après tout c'est un très vieux piano.

piano touches 3

 

Je te vois venir, lecteur, non les touches dièses ne sont pas indépendantes, et non, si ça fait bien un peu de bruit quand on appuie sur les touches, on ne peut pas appeler ça de la musique

 

6/ Après peinture, un peu de patine, de dorure, et un peu de vernis à certains endroits.

 

piano 6

piano 7

gruffuto mayer

 

'Gruffuto-Mayer' ?  parce qu'en écriture cursive, ça fait de belles hampes !

Repost 0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 21:04

Cinq chaises, une table, une tenture, une porte dégondée.

Pas encore de quoi parler d'un véritable capharnaüm, mais le grenier commence à se meubler...

Quelques images pour voir ce que ça donne :

 

set B chaises 1

set B chaises 2

set B chaises 3

 

Au passage, détail sur la tenture. Tout simplement l'image d'une vieille gravure que j'ai imprimé sur un tissu.

La recette :

- colle en bombe sur une feuille A4

- coller le bout de tissu sur cette feuille, bien à plat, sans fil qui dépasse, sans plis. Ici, du coton.

- imprimante en position 'enveloppe'

- lancer l'impression (ici, noir et blanc, qualité papier standard)

- prier St Epson pour que le tissu ne se décolle pas de la feuille pendant l'impression !!

- décoller le tissu, et voilà !

Pas sur que l'encre résiste à l'eau, mais en tout cas le rendu marche bien.

 

 

La série de chaises, pas tout à fait terminées, il me reste un peu de peinture et de vieillissement à faire, surtout sur celle de gauche.

 

set B chaises 4

 

L'assise est en bois de cagette, les pattes sont en balsa ou en samba (plus solide, le samba), elles sont  plus ou moins grossièrement sculptées à la dremel...

Le tout est collé, et renforcé par quelques clous et du fil d'alu.

 

chaise

Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 20:48
La structure 'porteuse', ainsi que tous les murs extérieurs du décor B sont enfin terminés, avec deux fenêtres en prime..
En l'occurence il manquait tous les murs en pierre/plâtre (utilisés sur 3 des 4 côtés du décor).
J'avais fais un petit test il y a quelque temps, mais je renaclais un peu pour me lancer dans les defs  Il y avait beaucoup de boulot de découpe, de peinture etc. et je n"étais pas bien sûr de la manière de procéder.

Voilà, donc c'est fait, avec un rendu très matiéré, décrépi, presque comme un mur extérieur.

Quelques photos de tests d'une section du décor pour voir le rendu à l'image, en lumière et étalonné:

set B 18
set B 19
set B 20b

Le rendu des murs est vraiment très proche de ce que j'avais en tête.  A l'image, les fenêtres paraissent un peu petites, je les imaginais un peu plus hautes, mais ça ira comme ça.

Quelques images d'étapes pour le rendu plâtre décrépi. Ceci n'est pas un tuto  j'ai fais un peu ça au feeling, il doit y avoir moyen de faire plus efficace,  m'enfin ça donne des pistes.

Alors donc étape 1 :
mur platre 1
Des plaques de polystyrène extrudé de 2cm d'épaisseur dans lesquelles j'ai creusé des strilles, et fais ressortir cet espèce de grain 'pierre' en travaillant avec une une grosse lime, presque perpendicalire à la plaque de polystyrène (en arrachant plus qu'en limant).
Première couche de peinture (gris, blanc cassé, noir, et brou de noix dans les creux). L'idée étant de faire disparaître la couleur jaune du polystyrène.

2/
mur platre 2
Une couche de plâtre assez fine, irrégulière, appliquée rapidement sur la surface, sans chercher à tout couvrir.
Le plus difficile étant d'avoir une echelle assez petite dans les coups de spatule.

3/
mur platre 3
Après séchage, j'abîme le plâtre (rajout de nouvelles fissures, d'éclats), puis je casse le blanc du plâtre avec de la peinture acylique blanc cassé et grise (parfois quasiment en lavis, parfois très sèche quasiment sans eau) pour redonner encore un peu de matière, puis deux couches de lavis sombre pour salir et marquer les creux.

Et voilà pour les murs. Je vais maintenant attaquer l'intérieur.



Repost 0

  • : Gozalbo_stopmoblog
  • Gozalbo_stopmoblog
  • : Bienvenue sur ce blog où j'ai consigné mes essais d'animation en volume (il y a quelques années maintenant !).
  • Contact